DCM Academy Oradea

Denisa Coca Music Academy Oradea  

Denisa Coca jeune professeur que j’ai décidé de mettre à honneur

Denisa Coca qui aime son métier mais aussi les enfants Music Académie DCM Academy Oradea

mademoiselle Denisa Coca Music Academy Oradea est née à mon initiative il y a 5 ans.

Quand j’avais 3 ans, je chantais déjà.
J’ai commencé à prendre des cours de musique dès l’âge de 12 ans, dès l’âge de 13 ans
j’ai déjà eu des concerts dans toute la Roumanie.
Dès l’âge de 17 ans, je ne chantais que localement lors d’événements comme les mariages.
Plus tard, j’ai fait la faculté de droit, voulant devenir juge ou notaire.
Pendant ce temps, j’ai commencé à enseigner la musique aux enfants d’amis de la famille.
Puis de plus en plus d’enfants ont commencé à arriver, atteignant maintenant plus de 100 enfants dans le comté de Bihor.
J’essaie de me concentrer beaucoup sur la technique vocale acquise de mon expérience sur scène dans les 15 ans afin que l’élève
puisse progresser rapidement.
En seulement 2, 3 mois, mes élèves arrivent à avancer très vite
car ils connaissent certains secrets connus de moi seul en termes de technique vocale.
Honnêtement, ce domaine me manquait… en 7 ans de chant je n’ai pas réussi à percer le secret
d’une voix d’artiste autant que j’ai réussi seul en 1 an seulement.
J’ai des étudiants qui sont déjà recherchés par les Maisons de Production en Roumanie
mais aussi de l’étranger… Mais je pense qu’il faut attendre car certains d’entre eux n’ont même pas 18 ans.
Je commence à enseigner aux enfants dès l’âge de 5 ans. Le plus jeune était au piano, un garçon de 2 ans.

ces projets à venir

A l’avenir je souhaite ouvrir d’autres départements de musique,
tels que percussions, violon ou guitare en collaboration avec d’autres artistes d’Oradea.
Mais pour l’instant ce n’est qu’au niveau de la pensée ou de la discussion.
Cela demande beaucoup d’énergie et de connexion statique ce qui est parfois impossible
car le temps passe et chacun a sa propre voie.
J’ai également été contacté par les producteurs de Bucarest pour enseigner à l’école de Bucarest
mais j’ai refusé, au motif que je voulais que cette école soit unique à Oradea.
Même si ce ne sera jamais une école physique,
c’est une énergie créée par moi et qui influence la vie de beaucoup de petites personnes
qui dans le futur deviendront chanteuses ou peut-être développer ont-elles simplement cette partie musicale.

les liens les plus important pour prendre contacte